Deadpool 2, que nous réserves-tu ? (sortie le 16 mai 2018)

Deadpool m’était quasiment inconnu avant le premier volet Marvel traitant de ce personnage. J’avais uniquement ouïe dire qu’il avait un parler relativement trivial et que le spectateur allait être pris à partie dans le film. Bref, une recette qui me plaisait à première vue, ce qui s’est d’ailleurs confirmé lors du visionnage. Naturellement, j’étais impatiente de découvrir les premières images associées au second volet.

Petit débrief : Le personnage Deadpool

Avant d’entamer le propos concernant Deadpool 2, je pense aux gens qui – comme moi il y a deux ans environ – ne connaissent pas grand chose à ce personnage et ceux qui n’ont tout simplement pas vu le premier film. Comme je suis sacrément sympathique, je vais vous faire un résumé ultra rapide sur l’histoire et le caractère de Deadpool. Si, par le plus inopiné des hasards, un individu se définissant comme étant spécialiste des comics passe par là, qu’il se fasse connaître, en laissant un p’tit commentaire pas piqué des hannetons pour compléter mon propos du point de vue des comics. Si un autre individu n’est pas d’accord et qu’il décide de partager quelques joutes verbales acerbes, rappelez-vous que l’amour doit régner dans vos coeurs.

Deadpool
Aidez-moi à compléter mes connaissances sur Deadpool à travers les comics. ©20th Century Fox

Histoire (très) brève de Deadpool

Tout d’abord, le vrai nom de ce personnage est Wade Winston Wilson et, tout comme de nombreux autres personnages de l’univers Marvel, son histoire connaît des variantes. La simplicité n’est concrètement pas le leitmotiv de cette série de comics (ce qui se perçoit également avec le nombre incroyable d’univers existant en parallèle, dans lesquels les héros disposent de caractéristiques différentes …).

N’étant pas spécialiste des comics, je ne m’attarderai que sur la version adoptée par le film : Ce cher Wade est à l’origine un mercenaire. Il rencontre une super nana, ex-péripatéticienne il me semble et commence une relation so romantic. Il se sait ensuite condamné car on lui découvre de multiples tumeurs, ce qui n’est concrètement pas la meilleure des nouvelles. Alors, un homme lui propose de participer à une expérience qui muterait ses cellules et combattrait ainsi son cancer. Hélas, ça ne se passe pas comme prévu puisque l’expérience fait des ravages sur son corps et son faciès n’est ainsi plus aussi attrayant qu’auparavant (petite pensée pour la métaphore exposée dans le film pour définir son visage). Par la même occasion, il fait la connaissance d’un sadique qui s’occupe de lui, Ajax, aidé d’Angel Dust. Néanmoins, malgré ces quelques désagréments, il obtient une belle capacité de régénération et il en use, en abuse (je ne vais pas vous spoiler car c’est dans un des teasers : il se coupe la main pour fuir et le résultat est assez cocasse lorsque celle-ci repousse).

Et pour le caractère, ça donne quoi ?

Eh bien, ça donne un personnage sacrément tordu, loufoque et bavard, qui est malgré tout un redoutable combattant maîtrisant les armes à feu et les armes blanches. C’est un anti-héros puissance 10, ni bon ni mauvais, un véritable électron libre capable du meilleur comme du pire. Son langage est d’une finesse incomparable avec des métaphores fleuries que je ne me permettrai pas de citer dans un article grand public.

Il est constamment en décalage avec ce que représente le héros traditionnel, d’autant plus qu’il ironise à merveille sur des sujets réels que les spectateurs peuvent éventuellement comprendre (sauf s’ils ne captent pas la référence bien-sûr). Je m’attarderai sur ce point pour un prochain article parce que Deadpool enchaîne les clins d’oeil à des films, des personnages, etc.

Voilà pourquoi j’adore ce personnage. Voilà ce pour quoi je me déplacerai au cinéma, dans tous les cas, le 16 mai. D’ailleurs, cette façon d’être est très nettement mis en valeur dans les bandes annonces de Deadpool 2, ce qui est rassurant.

Les trailers de Deadpool, ça donne quoi ?

Autant vous prévenir, j’adore ce personnage et je l’ai adopté dès le premier film. De ce fait, je peux être aisément amadoué, à condition que le caractère de Deadpool soit respecté par rapport à l’idée que je m’en fais, ce qui semble être le cas !

Un personnage qui reste fidèle à lui-même

Comme je l’avais espéré, aucune mauvaise surprise n’est apparemment à attendre. D’ailleurs, cela semblait être un des principaux leviers de communication autour du film. En effet, la première bande annonce que j’ai vu était d’une scène-gag où le caractère de Deadpool était clairement perceptible, mettant ainsi de côté la trame scénaristique du prochain film.

Ainsi, on perçoit l’envergure du personnage, son petit côté perdant de héros loupé qui traîne pour se changer, venant ainsi trop tard pour sauver une personne. Mais attention, ce n’est pas ce qui va chambouler Deadpool : celui-ci continue sa vie tranquillement, se couche par terre, pose sa tête sur le corps inerte de la victime. Tout est parfaitement normal. Concernant la musique … Elle appuie vraiment sur l’effet humoristique de la scène.

Autant vous dire que, de mon côté, ce petit trailer confirme mon envie d’aller le voir. Néanmoins, j’attends également un scénario de qualité car le personnage en lui-même ne se suffit pas : Va-t-il y avoir un scénario rythmé ? Est-ce que l’histoire donnera l’impression d’être creuse malgré l’intensité du personnage ? Découvre-t-on de nouveaux personnages de l’univers Marvel ? Est-ce que les interactions entre Deadpool et nous – spectateurs – se feront aussi naturellement que dans le premier Deadpool ? Bref, toutes ces questions ont besoin de réponses que je n’aurai que lors du visionnage. Mais, en attendant, il y a une seconde bande-annonce qui peut sûrement en dire davantage.

Ah mais qui voilà ? C’est Cable !

Comme annoncé dans la scène additionnelle de Deadpool, Cable fait son apparition. Comme de nombreux autres personnages de comics, je ne le connais strictement pas. J’ai donc décidé de faire de longues et périlleuses recherches (Wikipédia) et j’ai constaté que son histoire fait tout de même un peu Dallas version SF (je plaisante ! je crois). Sur le plan psychologique, je n’étais concrètement pas prête à réceptionner l’information. Tout ce que j’ai retenu c’est qu’il est le fils de Cyclope et de Madelyne Pryor, qui est le clone de Jean Grey. Non, je ne veux pas en savoir plus pour le moment, au risque d’attraper des noeuds dans le cerveau. En outre, ce personnage a été cloné par sa demi-soeur venant d’une réalité alternative, ce qui donne Stryfe, un super vilain.

Lorsque je parcours les pages web, je constate qu’il n’est pas à classer dans la catégorie des « méchants » et qu’il est devenu, au fil du temps, un allié de Deadpool (mais aussi de Captain America puis Iron Man). Et ça, voyez-vous, j’étais étonnée de le découvrir car ma vision du personnage est tout autre par cette bande-annonce : De par son caractère qui me semble un tantinet antipathique et son côté poids lourd muté en cyborg (badass quoi), je le vois naïvement comme un ennemi de Deadpool et un super vilain.
Ainsi, je le découvre en pensant le comprendre, mais en fait … Non. J’attends donc de ce film qu’il m’éclaircisse les idées sur ce personnage et son rôle dans le scénario. D’ailleurs, pour moi, ce trailer ne nous en dit pas tant sur le scénario et je n’y vois que la présentation des personnages qui seront présents (je sais, ce n’est pas le plus important mais … il y a de nouveau le conducteur de taxi).

 

Finalement, ces premières images me laissent grandement sur ma faim. Je n’ai pas de trame à m’approprier avant le visionnage et cela m’embête un tantinet. D’un autre côté, on reproche souvent aux bandes annonces de trop en dire, de spoiler les points essentiels des films. J’ai donc décider de me raccrocher aux extraits mettant en valeur la personnalité de Deadpool, en espérant que ça ne soit pas le seul point remarquable du film.
Et vous ? Que pensez-vous des premières images de Deadpool 2 ? A quoi vous attendez-vous ? Êtes-vous intéressé par sa sortie ?

[encadre]

Titre original : Deadpool 2
Réalisateur : David Leitch
Acteurs et actrices : Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin, etc.
Maison de production : 20th Century Fox
Genres : Action, Comédie, Science-Fiction
Nationalité : Américain

[/encadre]

Laisser un commentaire

Fermer le menu