Bande-annonce de « Ghostland » (sortie le 14 mars)

L’horreur n’est clairement pas mon genre préféré, mais ma curiosité a été piquée au vif par Ghostland, dans lequel joue Mylène Farmer, sorti hier. Je me prépare à être angoissée mais que ne ferais-je pas pour vous ? Allez, c’est parti pour la bande-annonce, que je n’ai pas encore vue !

Visionnage de la bande-annonce de Ghostland

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Vous regardez la bande-annonce et vous lisez ce que je commente.
  • Vous avez déjà vu la bande-annonce et vous passez directement au commentaire.
  • Vous êtes un guerrier , vous vous débrouillez pour lire mon commentaire tout en visionnant la vidéo (vous ouvrez deux fenêtres avec cet article ou vous dézoomez la page).
  • Vous pouvez aussi lire mon commentaire puis regardez la vidéo.

C’est comme vous voulez.

Je m’installe confortablement, et c’est parti !

Une voix off nous apprend qu’un homme agresse des familles, tue les parents et laisse les filles vivre pour rester avec elles et le cadavre de leurs parents. Ici, c’est ce qui se produit : une mère (ah ! te voilà Mylène Farmer !) et ses deux filles se font agresser par un individu non identifié et ayant quelques problèmes de gestion de son agressivité. La mère, Pauline, se bat pour les sauver et le dernier coup donné à l’agresseur fournit une transition avec un réveil qui sonne. Une jeune fille se lève et on apprend qu’elle est écrivaine. On parle d’un de ses romans Ghostland (ok, le titre du film renvoie à ce roman donc il est au centre de celui-ci). Cette écrivaine a du succès et au moment où on lui demande d’où elle tire son talent, on la voit se diriger vers … Pauline.

Donc, si je comprends bien, une des deux jeunes filles du début de la bande-annonce n’est autre que cette personne, plus âgée. L’inspiration aurait-elle un rapport avec ce qui s’est passé (l’agression) ? On passe les secondes suivantes, je vois une folle furieuse qui sort de je-ne-sais-où à 50 secondes et on apprend qu’elle « revit sans cesse cette nuit-là ». Je confirme, ce sont les deux sœurs du début qui ont visiblement un parcours bien différent, mais semblent marquées par leur passé, sauf qu’une l’exprime un peu plus vivement va-t-on dire (je semble sobre dans mon propos mais je peux vous dire que je ne suis pas à mon aise en ce moment-même et que je sursaute très facilement). Oh bon sang, c’est qui lui ? Qui est cette personne qui suspend la blonde par la cheville ? J’ai pas du tout suivi là.

Capture d’écran d’une étrange vision (1 min 30) ©Mars Films

 

Je vous avoue que, pour la suite, j’ai du mal à comprendre ce qui se passe mais je suis particulièrement mal à l’aise à 1 min 13 : Quelle est donc cette vision flippante ?! Ça ne vous fait rien, vous ? Oh bon sang ! Une main qui embarque la fille. J’ai sursauté (surpris ?). Des larmes, des personnes qui crient, une musique inquiétante et menaçante, des blessures, des cris à nouveau et ça se termine par « Réveilles-toi ! ». Ok … Oh bon sang, bougre d’imbécile que je suis, je me suis fait avoir comme une bleue, alors que les bandes-annonces de films d’horreur utilisent constamment cette méthode qui se résume bien par l’expression « le calme avant la tempête ».

Joie. Bonheur.
Je vais quand même vérifier un petit truc … Le résumé !

Lecture du résumé

« Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.

Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire… »

Source : http://www.marsfilms.com/film/ghostland/

Bon, ça promet une bonne ambiance en perspective et je constate que je ne suis pas dans l’erreur. On peut donc penser que la bande-annonce est représentative du résumé.

Attentes et questionnements

Parfois, avec les bandes-annonces, nous craignons que l’essentiel de l’intrigue soit dévoilé dans la bande-annonce, ne laissant plus de place au doute et à l’inconnu. Souvent, on en vient même à dire que le film n’était pas utile à visionner et que la bande-annonce se suffisait à elle-même. Dans ce cas, on peut se demander si cela va être le cas ou non. Je trouve cette bande-annonce si dense en si peu de temps ! J’attends d’avoir l’occasion de le visionner pour voir s’il a une valeur ajoutée par rapport à ce trailer, ce qui semble être bien parti puisqu’il nous manque quelques détails pour comprendre le fil de l’histoire (peut-être favorisés par les coupures brutales entre les images). Bref, je suis dans l’attente de connaître le détail de l’intrigue, que je n’espère pas creuse.

Enfin, dans cette bande-annonce, j’ai eu quelques sursauts (je suis un bon public) mais j’espère que, dans le film, il n’y aura pas que cela. J’attends vraiment un certain suspens et je voudrai retrouver une intensité dans les émotions qu’un film peut provoquer. Depuis Mother!, je suis un peu plus exigeante concernant les ambiances installées dans des films qui se veulent inquiétants, voire angoissants (ce qui a été merveilleusement réussi par Mother! qui m’a littéralement terrifié même si ce n’était pas un film d’horreur à proprement parlé).

 

Avez-vous eu l’occasion de le voir ? Avez-vous prévu de le voir ? Qu’en pensez-vous ? Qu’attendez-vous ? Dîtes-moi tout par commentaire !

[encadre]

Titre original : Ghostland
Réalisateur : Pascal Laugier
Acteurs / Actrices : Crystal Reed, Anastasia Phillips, Emilia Jones, Taylor Hickson et Mylène Farmer
Production : 5656 Films, Highwire Pictures, Inferno Pictures, Kinology et Mars Films
Genres : Epouvante, Horreur
Nationalité : Franco-canadienne

[/encadre]

Laisser un commentaire

Fermer le menu